AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Blaz-Strmole1Blaz Strmole, compositeur et président de l'ensemble vocal Ingenium 

 

"J'aime combiner les musiques anciennes et modernes"

 

Symbole d’une jeunesse qui ose tout, le slovène Blaz Strmole compose, chante en mode ténor ou haute-contre et entraîne l’ensemble Ingenium vers une professionnalisation méritée et souhaitée. Portrait d’un talent qui s’affirme sur plusieurs plans du monde choral.

 

AvantChoeur : Dans l’ensemble vocal Ingenium, vous êtes à la fois chanteur et compositeur. Ce double rôle fait-il de vous le leader de l’ensemble vocal ?
Blaz Strmole : C’est vrai que mes compositions sont à l’origine de la création d’Ingenium, en 2009. Mais notre groupe vocal n’a pas de chef de chœur et je suis juste le président de notre association. Nous décidons démocratiquement ce que nous allons chanter et comment.

 

AC : Depuis quand composez-vous et quel type de musique ?
BS : Je compose depuis le collège. J’ai commencé par de la musique sacrée, en partie parce qu’il existe en Slovénie une tradition de musique funéraire chantée par des quatuors d’hommes. Je compose aussi des arrangements de musique ancienne ou moderne.

 

AC : A écouter votre composition de L’Homme Armé, on vous sent proche de la musique Renaissance.
BS : C’est vrai, j’adore la musique de la Renaissance et j’adore la musique polyphonique moderne. En fait, j’aime combiner les deux dans mes compositions et créer un pont entre ces deux périodes. Par ailleurs, L’Homme Armé est la première œuvre d’un projet de musique militaire que nous préparons.

 

Ingenium-chantant-tous-visiblesAC : Votre musique et votre ensemble vocal sont-ils appréciés en Slovénie ?
BS : La Slovénie possède une riche tradition chorale, mais il n’y existe pas d’ensemble vocal mixte comme le nôtre. Les Slovènes apprécient notre musique quand ils nous entendent, mais ils ne sont pas habitués à entendre des ensembles mixtes. De ce fait, nous avons plus de succès à l’étranger qu’en Slovénie. D’un autre côté, nous ne voulons pas imiter les ensembles vocaux, comme l’ensemble allemand Quartonal. Nous préférons mélanger les traditions musicales de l’est et de l’ouest européens et nous interprétons la musique occidentale à notre manière et selon notre ressenti.

 

AC : Ingenium est-il déjà un chœur professionnel ?
BS : Nous sommes semi-professionnels puisque, sur ses six membres, Ingenium compte deux chanteurs professionnels et trois étudiants, deux en musique et une, ma sœur Myrjam, en psychologie. Moi-même, je suis enseignant en latin. Ceci étant, je pense enseigner encore un an puis devenir chanteur professionnel au sein d’Ingenium.

 

Disque-IngeniumAC : Quels sont les projets d’Ingenium ?
BS : Après avoir participé aux Concours choraux 2014 d’Arezzo, en Italie, et de Tolosa, en Espagne, nous nous inscrirons à d’autres concours. Et d’ici trois ans, nous voulons enregistrer un premier disque, pour remplacer celui qui nous sert actuellement pour notre promotion. Nous y chanterons de la musique sacrée, des chants traditionnels slovènes et des madrigaux pour voix mixtes.
Propos recueillis par Michel Grinand