AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

051-PKO-Lielkoncerts-Mezaparka-estrade-foto-Kaspars-Garda-33World Choir Games 2014 

La Lettonie réalise la plus grande Olympiade chorale de l’histoire

 

En matière de chant choral, la Lettonie sait se faire entendre. Du 9 au 19 juillet 2014, ce pays balte a orchestré les plus grands World Choir Games de leur histoire avec 27 000 choristes participants venus de 74 pays et représentant 460 chorales. Les Jeux ont attribué 630 médailles dans 29 catégories différentes, sacrant la qualité de la rencontre. Absente de la compétition, la France a été célébrée via le poème d’un Autrichien orchestré par un Américain et interprété par les lettons.

 

Fortissimo ! Avec l’organisation des 8ème World Choir Games, la Lettonie s’est révélée au monde entier comme une nation leader du chant choral. Bien que ne comptant que 2 millions d’habitants et ressentant fortement la crise économique mondiale, ce petit pays balte a réalisé la plus grande olympiade chorale de l’histoire des World Choir Games. Du 9 au 19 juillet derniers, les organisateurs ont rassemblé à Riga, capitale de la Lettonie, 27 000 choristes venus de 74 pays et représentant 460 chorales. Pendant 10 jours, les chœurs ont participé à 800 concours de chant organisés dans 29 catégories différentes. Ils se sont partagés 630 médailles d’or, d’argent ou de bronze. Des ateliers de pratique du chant et des Master Classes de maîtres en technique vocale ou direction de chœur ont complété les journées, tandis que des concerts de stars internationales du chant polyphoniques comme The Real Group (Suède), les Latvian Voices (Lettonie) ou les King’s Singers (Grande-Bretagne) ont exalté les merveilles sonores du chant choral.

 

Lielkoncerts-Mezaparka-estrade-foto-Kaspars-Garda-68Un chœur de 15 000 choristes. La cérémonie d’ouverture de ces jeux a duré deux heures pendant lesquelles les chefs de chœur lettons Märtins Klisans, Romans Vanags et Märtins Ozolins ont dirigé cinq mille choristes lettons. My Song, l’hymne officiel de ces huitièmes jeux choraux mondiaux, avait été composé sur un texte de Rabindranath Tagore par Erik Esenvald, l’un des compositeurs lettons les plus connus à l’échelle mondiale. Enfin, symbole de l’ampleur de l’événement, le concert du 13 juillet a rassemblé 15 000 choristes sur la grande scène du Mezaparks : 10 000 choristes internationaux et 5000 choristes lettons ont chanté ensemble seize chants du répertoire mondial ( http://www.lettonie-francija.fr/ecouter-plus-Grand-Concert-Choral-Monde-808). Président fondateur d’Interkultur, qui est à l’origine de la création des World Choir Games, Günter Titsch exprimait sans détour son admiration : « Ces huitièmes jeux olympiques choraux ont montré un niveau artistique et organisationnel sans précédent », s’exclamait-il.

 

DaceMelbarde fDeinats B4W9893Une culture chorale ancestrale. Ministre de la culture de Lettonie, Dace Melbarde ajoutait une dimension socio-politique à cet événement majeur : « Les visiteurs étrangers connaîtront maintenant la Lettonie et Riga comme un lieu où se vivent de vieilles traditions de chant choral dans des spectacles ouverts sur le monde », déclarait-elle. De fait, la pratique du chant choral est en Lettonie une coutume nourrie par la profusion des dainas (http://www.lettonie-francija.fr/Dainas-lettones-chansons-dziesmas-Vaira-Vike-Freiberga-686), ces poèmes populaires chantés, recueillis par les compositeurs lettons depuis la fin du 19ème siècle et qui nourrissent aujourd’hui encore la composition contemporaine. Cette spécificité n’a pas échappé aux organisateurs lettons qui ont vu dans la prise en charge de ces 8èmes World Choir Games une possibilité d’attirer sur leur pays la sympathie des 73 pays invités, ce qui pourrait se traduire à terme par des aides à son développement économique. Par ailleurs, dans ce pays longtemps occupé par les soviétiques où les communautés lettones et russes cherchent encore leur mode de cohabitation, la confraternité générée par cette polyphonie multiculturelle s’avère un moteur de cohésion sociale : « Pendant dix jours, les choristes de 74 pays ont partagé leur talent et apporté de grandes satisfactions à la Lettonie », relevait ainsi Dace Melbarde.

 

Cloche-de-Riga--foto-Kaspars-Garda-114Chant et fraternité. C’est d’ailleurs ce sentiment de fraternité présent tout au long de ces jeux choraux que Morten Lauridsen, célèbre compositeur américain et directeur artistique honoraire des World Choir Games, vantait dans son allocution : « Nous assistons à un événement très important qui constitue une leçon pour le reste du monde, déclarait-il. C’est le fait que nous sommes capables de réunir en un seul grand chœur mondial 27 000 choristes qui partagent le même instrument sonore : leur voix. Je suis fier de participer à ce rassemblement ». Deux faits marquants pourraient symboliser ce sentiment de fraternité. C’est d’abord le fait que la cloche, diapason du lancement des Jeux, avait été fondue aux Pays-Bas et transportée pour l’occasion jusqu’à Riga. Le second est encore plus caractéristique : malgré l’absence de chœurs français dans ce concert choral mondial, les organisateurs lettons ont fait défiler le drapeau tricolore avec les autres délégations chorales.

 

1001221340511lauridsen 1799Le français à l’honneur. Mieux encore, c’est le geste de Morten Lauridsen qui donnait le ton de cette confraternité en accompagnant au piano les chœurs lettons Jazepa Medina et Ave Sol lorsqu’ils interprétèrent son air « Dirait-on », extrait de son cycle « Les Chansons des Roses », recueil de poèmes écrits en français par l’autrichien Rainer Maria Rilke, germanophone né en Hongrie et ayant achevé sa vie en Suisse. Le chant choral fait disparaître les préjugés, harmonise le rythme des cœurs, ouvre les yeux et les portes de l’amitié et crée, sans directive ni idéologie, une communauté vivante et pacifique au-delà de la musique. Inutile de dire que la cérémonie de clôture de ces 8èmes Jeux Olympiques choraux s’effectuait le 19 juillet dans une émotion palpable, adoucie cependant par la promesse de retrouvailles pour les World Choir Games 2016, lesquels devraient se dérouler à Sotchi, en Russie. Avec cette fois, espérons-le, des chœurs français présents pour interpréter les œuvres des nombreux et talentueux compositeurs français actuels.

Bruno Dal / Michel Grinand

 

Les pays les plus médaillés :

- Lettonie : 54 médailles, dont 29 d’or et 25 d’argent
- Chine (Hong Kong inclus) : 53 médailles
- Russie : 46 médailles
- Etats Unis d’Amérique : 32 médailles
- Indonésie : 28 médailles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour revoir le concert de clôture: http://www.lettonie-francija.fr/video-Concert-final-music-Riga-Mondial-choral-821

Interkultur, premier organisateur mondial de concours de chorales et des festivals internationaux depuis 1988 : http://www.interkultur.com/fr/