AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

1C gaveau les 3 acteurs WebLes Jours et les Nuits de l’Arbre-Cœur, opéra arabe de Tarik Benouarka

Orchestre féminin égyptien, chœur « grec » et musique occidentale pour un opéra militant

 

Le 5 Novembre 2015 a eu lieu à Paris, salle Gaveau, la création européenne de l’opéra du compositeur franco-algérien Tarik Benouarka « Les Jours et les Nuits de l’Arbre Cœur ». Retour sur une œuvre hybride, dans laquelle l’association du texte en arabe à une musique occidentale mâtinée d’accords orientaux milite en faveur du partage des cultures dans notre actualité de conflits.

 

Une œuvre unique à plus d’un titre. L’opéra Les Jours et les Nuits de l’Arbre-Cœur, de Tarik Benouarka, a ceci de singulier qu’il a été composé spécialement pour un orchestre symphonique égyptien de femmes non voyantes : El Nour Wal Amal, qui a été fondé au Caire en 1961. L’œuvre a d’ailleurs été créée en Septembre 2015 à l’Opéra du Caire sous la direction de Mohamed Saad Basha, chef d’orchestre égyptien que Tarik Benouarka a formé lui-même à la direction de cet orchestre spécialement pour cette œuvre. Entièrement écrit en langue arabe, il mêle musique symphonique et chorale, chant lyrique et poésies récitées. Le livret est de Tarik Benouarka lui-même. Le texte, dit par le conteur Farès El Helou, raconte l’histoire de deux astres : Nour et Amal, interprétés par la soprano Racha Rizk et le ténor Ragaa Eldin. Ceux-ci descendent sur Terre auprès d’un Arbre gardien de l’imaginaire qui produit des fruits uniques en forme de cœur.

 

8i Tarik Benouarka WebTarik Benouarka, compositeur

Double regard sur le monde 

 

Compositeur franco-algérien héritier de deux cultures, Tarik Benouarka compose une œuvre marquée au sceau de la dualité, ferment pour lui du partage et d’une évolution bénéfiques autant à l’homme qu’à la nature. Son opéra Les Jours et les Nuits de l’Arbre-Cœur précise les règles de cette double vie.

 

Avantchoeur.com : Est-ce pour l’Orchestre El Nour Wal Amal que vous avez écrit votre opéra « Les Jours et les Nuits de l’Arbre-Cœur » ?
Tarik Benouarka : Oui, car je venais d’en commencer l’écriture quand...

Abonnés, lisez la suite...

 

L’amour au cœur du partage. A la demande de Nour et Amal, l’Arbre consent à partager un de ses fruits en deux pour eux et cela change à jamais leur regard sur le monde. L’opéra traite donc d’une façon toute orientale de l’amour en partage, de l’incarnation, du monde des rêves et de la puissance de l’imaginaire. Mais au-delà de ces thèmes, il évoque un sujet nettement plus politique qui répond à l’actualité belliqueuse actuelle : l’égalité entre hommes et femmes et des hommes entre eux devant la nature et la vie malgré leurs différences, égalité qui se nourrit du partage de ce même monde. A la fois français et algérien, Tarik Benouarka, qui avoue penser en arabe et parler en français avec la même intensité, était le compositeur idéal pour traduire le cheminement psychologique de ce partage des cultures.

 

4C musiciennes de Orchestre El Nour Wal AmalWebUne partition adaptée à un orchestre jouant de mémoire. Prévue pour une interprétation par des musiciennes aveugles, contraintes d’apprendre leur partition par cœur, la composition de l’opéra apparaît assez simple. La partition, qui a dû également être adaptée à l’effectif particulier de l’orchestre, n’en dure cependant pas moins d’une heure et demie. Une performance pour cet orchestre de femmes non voyantes, qui explique en partie quelques manques de précision de leur part: par exemple, des cordes à contre archet, des changements d’accords pas toujours synchrones ou encore des défauts de justesse de la part de certains vents.

 

3C gaveau nour et amal7785 WebNappes mélodieuses et réminiscences orientales. Mais le compositeur a bien réussi à installer des « moteurs harmoniques et rythmiques » certes conventionnels, mais qui ont contribué par leurs mélodies à installer l’atmosphère onirique du spectacle : on retrouve ainsi souvent, par exemple, des nappes de cordes en arrière-plan de l’action lyrique ou pendant les récitations du narrateur, ainsi que des arpèges de harpe répétés tel des leitmotivs. Cela donne un aspect très rassurant à l’oreille non avertie, car très répétitif, et cela soutient la structure entière de l’œuvre. Cependant, le public a pu être étonné d’entendre une musique tonale on ne peut plus occidentale avec seulement quelques réminiscences de modes arabes (ex : mode mineur centré sur la tonique et le 4ème degré, avec 2nd augmentée), de ¼ de ton ou, concernant le chant, un peu de ce délicieux poitrinage de voix féminines si prisé de l’autre côté de la Méditerranée.

 

6C gaveau sequentiaeWebChœur de théâtre grec et langue arabe. Mais c’est que le chœur a aussi sa part dans l’apport d’orientalisme. Interprété par le chœur Sequentiae, dirigé par Mathieu Bonin, son intervention s’apparente à celle du « chœur grec» dans les tragédies antiques : il commente ou accompagne l’action sans jamais y participer. La partition écrite pour lui est donc simple et assez courte, avec peu de texte ou alors des batteries d’accords sur [a], pour une composition très verticale et harmonique tonale à 4 voix ponctuant les passages clés de l’œuvre. Cette utilisation, assez peu conventionnelle du chœur dans un opéra moderne, souligne bien le lien entre la musique occidentale et la musique orientale, ainsi que tout l’héritage y attenant. C'est, en quelque sorte, la touche arabisante qu’un compositeur franco-algérien ayant une connaissance pointue des deux cultures comme Tarik Benouarka ne pouvait manquer d’apporter. 

 

7C Mathieu BoninWeb

Belle prestation du chœur Sequentiae. Soucieux de répondre idéalement à cette démarche, le chef Mathieu Bonnin nous a confié qu’il aurait aimé avoir plus que deux petites semaines pour préparer son chœur à cet exercice avant la création. Mais Tarik Benouarka a apprécié sa prestation : « Le chœur Sequentiae a fait un travail remarquable d’assimilation de la locution arabe et des prononciations et Matthieu Bonnin a montré une excellente maîtrise du tempérament du chœur », assurait-il. Au final, l’œuvre apparaît comme un OVNI dans la sphère opératique. Mais la synthèse qu’il propose entre le texte arabe et les touches de musique orientale disséminées dans l’œuvre d’un côté, et de l’autre une structure aria/chœur/récitatif et une utilisation de la tonalité résolument occidentale est convaincante. Ne le manquez donc pas lorsqu’il sera rejoué en France.
Gabriel Beauvallet

7Cbis Salut finalWebLa distribution des Jours et des Nuits de l’Arbre-Coeur

 

Compositeur : Tarik Benouarka
Orchestre : Al Nour Wal Amal, Orchestre unique au monde de musiciennes égyptiennes non-voyantes
Direction : Mohamed Saad Basha
Soprano : Racha Rizk
Ténor : Ragaa Eldin 
Conteur : Fares El Hélou 
Chœur : Ensemble Sequentiae 
Chef de chœur : Matthieu Bonnin

Mise en espace : Gilbert Desvaux 
Conception, réalisation du film et costume design : Alain Lagarde