AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

1-Dénes-Szabo-explique-aux-chefs-les-caractéristiques-du-Choeur-CantemusCongrès National des Chefs de Chœur

Un nouvel élan choral pour préparer 2020

 

Par l’exemple autant que par la théorie, le Congrès organisé par la fédération A Cœur Joie du 12 au 14 septembre 2014 au Conservatoire Léo Delibes de Clichy a entraîné les 250 chefs présents sur le chemin d’un Avenir 2020 fait de chœurs amateurs autonomes et talentueux et dans lequel la fédération jouera un rôle altruiste, progressiste et fédérateur.

 

Avec 17 ateliers d’études musicologiques, 17 éditeurs ou organisateurs d’événements, 8 concerts de démonstration par des chœurs aux styles et répertoires variés, 4 concerts de gala et une conférence plénière, le 1er Congrès National des Chefs de chœur a montré aux chefs de chœur les pistes à suivre pour que l’activité chorale amateur rayonne dans la France de 2020 : « Ce Congrès a voulu rappeler aux chefs de chœur qu’une évolution est en marche dans le secteur choral, confirme Jacques Barbier, président de l’association A Cœur Joie. De nouvelles pratiques font naître de nouvelles exigences chez les chefs, les choristes et le public et A Cœur Joie veut s’adapter à cette évolution ». Pour commencer, rajoute Jean-Claude Wilkens, Directeur d’A Cœur Joie, « le monde associatif a changé : l’adhésion spontanée et la pratique d’un répertoire commun par des chœurs mixtes n’ont plus cours. Nous constatons que les jeunes générations s’engagent de moins en moins dans l’associatif et n’adhèrent plus. Durant ces 15 dernières années, A Cœur Joie a perdu de 30 à 40% d’adhérents et 70% de nos membres se trouvent désormais réunis sur seulement cinq régions de France. Par contre, elles restent intéressées par ce que proposent les fédérations puisque, depuis ces mêmes 15 années, nos activités affichent « complet »et nous avons toujours des rentrées financières stables. Mais en même temps, les subventions de l’Etat français pour les activités associatives ont diminué de près de 50%, l’Education nationale forme de moins en moins les instituteurs au chant choral".

 

4-Jacques-BarbierProfessionnalisation et représentation. "La seule chose qui n’a pas changé est le fait qu’une bonne chorale, c’est d’abord un bon chef, poursuit Jean-Claude Wilkens. C’est lui qui fait que le chœur s’améliore et qu’il dure. C’est lui qui exprime des attentes et des besoins pour lui et pour les chœurs qu’il dirige. Mais 50% des jeunes chefs de chœur sont désormais diplômés et l’heure est à la professionnalisation des chefs. L’activité chorale est donc devenue un marché dans lequel les associations devront proposer des offres attractives et diversifiées pour attirer les chefs, les choristes et le public. Dans ce contexte, A Cœur Joie est la seule fédération chorale française à pouvoir défendre l’art choral amateur à l’échelle de la France grâce à la force que lui confèrent sa structure, son réseau et ses bénévoles. Mais nous ne devons plus nous limiter à travailler uniquement pour nos adhérents. Pour nous développer, nous devons mettre A Cœur Joie au service de la discipline chorale en France. A Cœur Joie ne sera plus la fédération d’un type de chœur, mais de tous les chœurs amateurs, dans leur intégralité et dans leurs diversités. Tel est l’ambition de notre projet Avenir 2020. C’est pourquoi ce Premier Congrès a souhaité commencer en répondant déjà aux attentes des chefs de chœur à travers des ateliers et des conférences pratiques et de haut niveau ».

 

9-Equipe-des-permanents-de-ACJ-au-completLa diversité par l’exemple. De fait, le Congrès fut l’occasion de rencontres sur tous les thèmes. La haute facture des ateliers de travail qui y furent proposés ouvrit l’esprit des chefs de chœur vers de nouvelles pratiques, si l’on en croit les commentaires échangés dans les couloirs entre les sessions. Assurés par des spécialistes, ces ateliers apportèrent aux chefs de chœur des réponses techniques aux problématiques de la « Voix » et de « L’homogénéisation des timbres », deux ateliers présentés par Marie-Agnès Faure, phoniatre et chanteuse. Régine Théodoresco, chef du Chœur National des Jeunes et de l’ensemble Calliope, mit en évidence l’importance du « Placement du chœur » pour la qualité sonore du chœur, sujet que Daïnouri Choque et Pascal Baudrillart, tous deux chefs de chœur et formateurs, complétèrent avec « Ecoute spectrale : outil de construction du son du chœur » pour le premier et avec une présentation de « La polyphonie dans la mise en voix » pour le second. Sur le thème « Le chœur contre l’exclusion », Michel Gauvry et Micha Stafford mirent en évidence l’impact thérapeutique qu’a le chant choral sur les personnes en difficulté sociale ou sanitaire. Côté répertoire, Louis-Marie Vigne, fondateur du Chœur grégorien de Paris, évoqua son expérience du chant grégorien, tandis que Loïc Pierre, chef du chœur Mikrokosmos, mit en lumière les richesses de « La musique traditionnelle revisitée » par des compositeurs modernes et talentueux. Dans un registre plus léger, Jacky Locks, chef de l’ensemble vocal Emotion, fit valoir l’art de « Conduire la mélodie dans la chanson », afin que le chœur renouvelle celle-ci sans la dénaturer. Enfin, le compositeur Thierry Machuel vint rappeler aux coryphées combien il est passionnant d’interpréter les œuvres sous les indications du compositeur lui-même.

 

10-Choeurs-La-Brenadienne-et-SolareDes concerts magistraux. Tout aussi riches d’enseignement étaient les concerts de démonstration. Avec son chœur de jeunes filles Cantemus/Pro Musica, le chef de chœur Dénes Szabo utilisa le répertoire hongrois du 19e siècle pour mettre en évidence le potentiel expressif d’un chœur dans lequel chaque choriste maîtrise parfaitement son chant. L’ensemble féminin Philomela, dirigé par Marjukka Riihimäki, montra avec « Le Temps des Loups » (Suden Aika) comment un chœur peut entraîner son public au cœur d’un épisode de la légende scandinave du Kalevala en le plaçant au milieu du chœur. Les « Têtes de Chien », le Chœur grégorien de Paris et le Madrigal de Paris redonnèrent de l’éclat à la musique ancienne ou traditionnelle, tandis que les ensembles vocaux Ommm, Charlatan Transfert et le Chœur d’enfants Sotto Voce en faisaient autant avec les musiques modernes. Certaines de ces leçons se virent mises en pratique lors des concerts de gala qui se tinrent chaque soir à l’Eglise Saint-Vincent-de-Paul de Clichy (92). Tout au long du Congrès, Musica International et les éditeurs présents comme Breitkopf, Peters, Delatour, Euprint, Arioso ou les Editions A Cœur Joie firent aussi acte de pédagogie en même temps que de prosélytisme en présentant leurs nouveautés en termes de partitions chorales et de livres de musique ou de solfège.

 

Vincent-Nommay-vice-pdt-de-ACJ modifié-1Stratégie d’expansion. A l’exemple, les dirigeants d’A Cœur Joie ajoutèrent l’intention en annonçant une série d’actions concrètes préparant à cet Avenir 2020. Au chapitre de la gestion des chefs de chœur, Vincent Nommay, vice-président d’A Cœur Joie, dévoila ainsi la création prochaine d’une charte de contractualisation des chefs professionnels. Prescrivant un mode de gestion et l’établissement d’une fiche de poste et de rémunération, celle-ci aidera les chœurs à gérer dans la légalité et pour le profit de tous les acteurs l’inévitable passage de témoin entre les chefs bénévoles et les chefs salariés. La charte deviendra ainsi le pilier d’une politique d’attraction des chefs vers le milieu associatif. Côté formation, le format de l’Académie d’Eté 2014, qui a vu 40 chefs de chœur venus du monde entier suivre les enseignements de direction chorale du chef allemand Frieder Bernius et 140 jeunes se rassembler pour un stage de chant deviendra la norme : « Nous montrerons notre champ de compétences en remplaçant les stages de 20 participants par des organisations plus vastes impliquant jusqu’à 140 participants », annonça Jean-Claude Wilkens, avant d'ajouter : «Nous devons aussi continuer d’investir sur la jeunesse en poursuivant le financement du Chœur national des Jeunes, lequel aura désormais trois composantes : le Chœur, destiné aux chanteurs de très haut niveau ; l’Ecole CNJ, dirigée par Christine Morel, qui accueillera les jeunes de 16 à 25 ans qui veulent parfaire leur formation au sein d’un chœur-école ; enfin, La Compagnie, un chœur rassemblant de 100 à 150 choristes non auditionnés, mais issus de chœurs existants.

Nous continuerons d'investir sur la jeunesse "

14-Christine-Morel-CNJ-LEcole3

Ces trois chœurs porteront les aspirations d’A Cœur Joie, y compris au niveau du répertoire, que nous espérons également regarder d’un œil nouveau, celui qui prend en compte le public d’aujourd’hui. Pour 2016, nous avons déjà décidé que la Compagnie clôturera les Choralies 2016 avec un « spectacle qui bouge ». Ils représenteront aussi A Cœur Joie au niveau européen, domaine encore porteur puisque l’Union Européenne finance le chant choral au travers du réseau Voice d’Europa Cantat».

 

3-Jacques-Barbier-Come-Ferrand-et-Francis-BardotOpportunités et collaborations. Une autre mesure importante consistera pour la fédération à collaborer davantage avec les autres organisations chorales, comme la société française des Chefs de chœur, représentée au Congrès par son président Francis Bardot, et la Confédération Musicale de France (CMF). Elle s’ouvrira aussi aux autres associations, en accueillant notamment aux Choralies des chœurs d’autres fédérations. Elle réagira aussi aux difficultés de gestion que pourraient rencontrer, du fait des restrictions budgétaires et des nouveaux horaires scolaires, tant les municipalités possédant des écoles de musique, que les conservatoires, en leur proposant des échanges de bons procédés : « A Cœur Joie ne doit pas louper le croisement entre les structures administratives et associatives, croisement qui pourrait donner la possibilité aux chefs de chœur d’intervenir à la fois dans un conservatoire et dans une association ou de créer des synergies entre la fédération et les structures institutionnelles, évoquait Jean-Michel Pelotte, ancien président d’A Cœur Joie. Nous pouvons aussi former au chant choral les animateurs de centres de loisirs ».

 

2-Gilles-Cattoire-maire-de-ClichyPlus qu’un Congrès, une révolution. C’est donc à une véritable évolution des mentalités que le Congrès des Chefs de chœur a appelé ses participants. Ceux-ci auraient pu s’en effrayer, mais le projet est apparu trop passionnant pour ne pas recueillir l’assentiment général. Rassuré sur ce point, Jacques Barbier pouvait entériner la pérennisation du Congrès des Chefs de chœur avec l’annonce de la date de sa seconde édition. Elle se déroulera en septembre 2016, toujours en région parisienne. Clichy, dont le Maire Gilles Catoire avait avoué qu’il avait été professeur de solfège et chef d’orchestre, restait pressentie comme l’une des villes qui pourrait accueillir à nouveau l’événement : « Avec cette seconde édition, nous espérons que ce Congrès biannuel deviendra le rendez-vous de toute la profession afin que les chefs échangent, se ressourcent et s’enrichissent mutuellement pour le plus grand bénéfice de l’activité chorale française», concluait Jacques Barbier.
Michel Grinand