AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Choeur chantant dans eglise Web2e Festival de Chœurs de Biot

De la Misa Tango au Stabat Mater de Dvorak

 

Rythmes sacrés d’Amérique latine et de République Tchèque. Pour sa seconde édition, qui se déroulera sur trois soirées et une après-midi entre le 3 et le 11 octobre 2015, le Festival de Chœurs de Biot emmènera ses auditeurs de l’Amérique latine aux plaines tchèques au long d’œuvres sacrées originales et méconnues. Le samedi 3 octobre, l’ensemble vocal Les Ménestrels d’Antibes et le chœur Americanto, de Clermont-Ferrand, interpréteront la Misa Cubana, du Cubain José Maria Vitier, sous la direction de Kato Rodriguez. Le vendredi 9 octobre, le Chœur régional Vocal Côte d’Azur et l’ensemble instrumental Sympho Sophia feront chalouper le public avec la Misa Tango de Martin Palmeri, sous la baguette de Nicole Bianchi. Le samedi 10 octobre, l’ambiance sera plus émouvante avec la version pour piano du célèbre Stabat Mater du Tchèque Antonin Dvorak.
Emotions vocales. Ecrite en 1876, mais jamais jouée du vivant de l’auteur puisqu’elle n’a été éditée qu’en 2004, cette composition intimiste met particulièrement en valeur les voix chorales et solistes. Le chœur Musiques en Jeux et les solistes, dont le baryton Bernard Imbert, directeur artistique du Festival lyrique de Biot, en feront la preuve sous la direction d’Alain Joutard. Régine Capelle sera au piano pour les accompagner. Enfin, le dimanche 11 octobre, à 15h, Alain Joutard réunira les trois chœurs Biot Enchantant, Suo Tempore, de Valbonne, et l’ensemble vocal de Tourette-sur-Loup, pour un concert gratuit de clôture qui sera donné à 15h00 dans la salle Paul Gilardi du complexe sportif P. Operto. Les soirées, elles, se dérouleront à 20h45 dans l’Eglise Sainte-Marie Madeleine de Biot. Les entrées sont à 15€. Le festival de Chœurs de Biot est organisé par l’Association Si le Chœur vous en dit, que dirige Olivier Augé-Laribé, en partenariat avec la ville de Biot.
Michel Grinand

Loic Pierre et CarillonsFestival Arts et Musique, Fougeré - 26/09/2015

La Nuit Dévoilée pour l’extinction des rampes

 

Le chœur Mikrokosmos pour la Dernière. Le 26 septembre 2015, à 20h00, en l’église de Fougeré (49), ce sera la seconde fois en un an que le chœur Mikrokosmos présidera la fin d’un festival de la région ouest avec son spectacle choral La Nuit Dévoilée. La première fois, c’était à Saint-Lô, en octobre 2014, pour la dernière édition de Polyfollia. Cette fois, c’est le Festival Arts et Musique, dont la spécificité était d’offrir tous les types de spectacle : concert, théâtre, danse ou chant choral et tous les types de musique : tango, musique orientale, flamenco ou musique contemporaine, qui s’arrête à cause du non-renouvellement de ses subventions pour 2015-2016. Comme pour Polyfollia, le « chœur laboratoire » de Loïc Pierre avait aussi participé à ses débuts, puisqu’Arts et Musique l’avait reçu en 2001. La roue tourne, dit-on.
Une soirée inoubliable. Mais comme Polyfollia, Arts et Musique célébrera ses funérailles avec classe en offrant à ses spectateurs deux heures vingt de spectacle choral et musical pour seulement 5 euros l’entrée. Outre le récital de ballades irlandaises Ligne d’Eire, de Bernard Subert et Patrick Hardy, le public assistera aux mystères de cette « Nuit Dévoilée » magique et onirique que Loïc Pierre a scénographiée et Clémentine Amouroux mise en scène. En prime, Mikrokosmos consacrera la première partie de la soirée à cinq airs extraits de « Chamane », autre spectacle choral que Mikrokosmos a créé en avril dernier et qu’il enregistrera en juillet 2016, et qui constitue la suite de « La Nuit Dévoilée », ainsi que le second volet d’un triptyque choral qui célébrera les 30 ans d’activité de Mikrokosmos. Le chœur interprétera aussi les airs qu’il présentera fin octobre au Concours choral International de Tolosa, en Espagne. La soirée sera donc exceptionnelle et fera date puisqu’elle sera unique et ultime. Il est donc recommandé de réserver sa place auprès de l’Office du tourisme du Baugeois, tél: 0241891807.
MG

Alexandre Herviant dirigeant Web1er Prix du Concours de Chefs de Chœurs, Ville d’Avray 2015

Alexandre Herviant dirige le Requiem de Mozart

 

Un 1er Prix et un premier défi. Le 19 septembre 2015, à 21h, le lauréat du Concours International de Direction de Chœurs de Ville d’Avray : Alexandre Herviant, dirigera le Requiem de Mozart en l’Eglise de La Madeleine de Paris, comme le prévoyait son 1er Prix. De sa baguette flambant neuve, il conduira l’Orchestre de Jean-Louis Petit et le Chœur Amadeus, de Laurent Zaïk. Pour Alexandre Herviant, cette récompense sera un nouveau défi :« C’est la première fois que je dirigerai le Requiem de Mozart, avoue-t-il. De plus, ce concert sera à l’image du concours puisque je ne disposerai que d’une heure de répétition pour connaître l’orchestre et le chœur». Une difficulté qui n’effraie pourtant pas cet émule de la chef Nicole Corti. « J’arriverai sur scène avec toute l’interprétation du Requiem inscrite dans mon corps et sur mon visage, explique-t-il. Ainsi, je transmettrai les nuances à l’orchestre et au chœur par l’intensité et le regard, en leur donnant l’envie de me suivre. Un sacré challenge, mais j’aime les challenges. Ils développent les compétences et rendent ce métier passionnant ».
Gage de sécurité, mais aussi risque d’inertie, l’orchestre et le chœur sont des ensembles avertis, en particulier l’Orchestre, que Jean-Louis Petit, qui est aussi l’organisateur du concours, a créé lui-même et dirige depuis 1958. L’ensemble ne comprend qu’un musicien par partie. Avec ses dizaines de choristes, le chœur de Laurent Zaïk est plus imposant. Alexandre Herviant devra donc concilier la délicatesse de l’orchestre et la force du choeur. Mais le jeune chef du Chœur Goudimel et du tout nouveau chœur Kaléidos reste confiant : «Je les ai écoutés, déclare-t-il. L’orchestre sonne superbement et le chœur a une belle qualité vocale, un bel équilibre entre les pupitres et un grand respect des nuances ». Tout paraît donc prêt pour que, le 19 septembre, Alexandre Herviant donne le plus beau des Requiem pour le plus beau des défis.
MG

Discantus modifié 1Festival Voix et Routes Romanes

Plongée au cœur des premières polyphonies avec Discantus

 

Un retour aux sources… Dans le cadre du festival Voix et Routes Romanes, le Chœur féminin Discantus nous fera découvrir (ou redécouvrir) son répertoire vocal de prédilection : les premières polyphonies. Fondé au début des années 90, cet ensemble dirigé par Brigitte Lesne s’applique à mettre en valeur un répertoire allant du Haut Moyen-Âge (476 – 1000) à la Renaissance. Le nom même de l’ensemble nous y ramène, le Déchant (en latin : Discantus) étant une des premières formes de polyphonies, avec une voix supérieure rajoutée au Plain-chant grégorien à une voix. C’est donc tout naturellement que l’ensemble s’attaquera cette fois-ci au second Tropaire de Winchester, lequel serait la première source de polyphonie écrite à avoir survécu aux ravages du temps et qui a été restitué grâce au travail de Suzan Rankin.

…Avec un zeste de modernité ! En parallèle, Discantus effectuera une mise en perspective de ce répertoire ancien avec des pièces contemporaines s’inspirant résolument des premières polyphonies. L’ensemble vocal féminin interprétera ainsi deux oeuvres écrites spécialement pour lui en 2012 par Pierre Chépélov, jeune compositeur français qu’Avantchoeur.com a découvert à l’occasion du Concours International des Chefs de chœur de Ville d’Avray, et par Joël Rust sur des textes de Boèce, un des précurseurs de la philosophie médiévale. Le concert, baptisé Music for a King, se déroulera le 4 Septembre 2015 en l’église Sainte-Croix de Kaysersberg (Alsace). L’entrée en plein tarif est à 17€ et est gratuite pour les moins de 12 ans. 

Gabriel Beauvallet

Choeur A Filetta WebFestival Berlioz 2015

Rendez-vous choral avec A Filetta, Emelthée, Spirito, et les autres

 

C’est parti pour le Festival Berlioz, à La Côte Saint-André (38), ville natale du compositeur. Bicentenaire de Waterloo oblige, cette édition sera consacrée à Napoléon 1er et, du 20 au 30 août, son programme reprendra nombre d’œuvres se référant à l’Empereur. Les chœurs ont déjà commencé avec un « Banquet pour Napoléon » interprété par le chœur Emelthée dès le 20 août. A ce premier spectacle, Emelthée ajoutera La Légende de Napoléon, donnée les 29 et 30 août. Avec 500 petits chanteurs de l’Isère, les chœurs Spirito, renforcés de choristes amateurs, donneront le Te Deum de Berlioz, le 21 août, à 21h00, au Théâtre antique de Vienne. En tout, ce sont 750 chanteurs habilement préparés par la chef de chœur Nicole Corti qui interpréteront cette œuvre emblématique du compositeur.
Enfin, le 27 août, dans la Cour du château Louis XI, l’ensemble vocal corse A Filetta, dirigé du piano par Jean-François Heisser, créera en première mondiale Nabulio (du sobriquet Nabulione, dont les élèves de l’Ecole militaire avait affublé le jeune Bonaparte), un oratorio pour chœur polyphonique, orchestre symphonique et récitant. Cette œuvre retracera la vie de l’Empereur selon trois thèmes : l’amour, la mort et ses territoires insulaires. Les textes français sont de Napoléon Bonaparte lui-même et de Jean-Claude Acquaviva, le leader d’A Filetta. Espérons que ce spectacle sera suivi d’un enregistrement.

MG

Egregor Vocal WebFestival de Rocamadour

Virtualité et virtuosité pour Egregor Vocal

 

Du rififi dans le programme. Cette année encore, l’Ensemble Egregor Vocal (« l’âme du groupe », en grec ancien) sera présent à Rocamadour et donnera trois concerts dans le cadre du festival de musique sacrée qui s’y déroulera du 5 au 26 Août. Le chœur est composé de jeunes professionnels emmenés par son fondateur : Thomas Roullon et pratique un répertoire essentiellement a capella. Cet hexadectuor (16 chanteurs) créé en 2006 a aussi une spécificité très singulière dans le milieu des chœurs : il n’a aucun chef ! Cela nécessite une parfaite coordination de la part des chanteurs, mais permet aussi une meilleure écoute au sein du groupe. Pour ce qui est du programme, il est une autre particularité que nous offrira Egregor lors de ces concerts : ce sera un ordinateur qui aura choisi au hasard, parmi une liste de 100 airs allant de la Renaissance à l’époque contemporaine, les morceaux qui seront chantés. Rendez-vous donc les 11, 13 et 16 Août à 16h en la basilique Saint Sauveur de Rocamadour pour ce programme Ô combien changeant ! L’entrée y est de 5€, tous publics confondus.
Les autres rendez-vous polyphoniques. Les amateurs de chant choral noteront aussi les autres concerts polyphoniques du festival. Le 5 août, à 20h30, La Main Harmonique donnera le 2ème Livre de Chants Sacrés du compositeur de la Renaissance Carlo Gesualdo tandis que, le 9 août, le chœur Exosphère et son chef Jean-Philippe Billmann alterneront deux programmes. A 16h00, Mater Dei reprendra des compositions de Jean Langlais ou Francis Poulenc pour chœur de femmes et, à 20h30, Lux Aurumque abordera les œuvres sacrées du 21ème siècle avec Arvo Pärt, Urmas Sisask ou Eric Whitacre. Pour finir, le 23 août, à 16h00, les stagiaires du stage Cantica Sacra présenteront leur concert de fin de stage.
Gabriel Beauvallet

2 Nicole Corti WebAcadémie de Direction de Chœur- 11 juillet 2015

Concert de clôture des stagiaires à Chambéry

 

Après l’effort, le réconfort. A l’issue d’une semaine d’intenses travaux pratiques, les 26 stagiaires de l’Académie de Direction de Chœur – Les Sens de la Voix, organisée par l’organisation Spirito et la Confédération Musicale de France, ainsi que les enfants stagiaires du chœur des Bluebirds célèbreront leurs nouveaux acquis lors d’un concert public à la Cité des Arts de Chambéry. Ils interpréteront les œuvres travaillées durant ces six jours sous la direction artistique de Nicole Corti. Les Bluebirds ouvriront la soirée à 17h30 avec Le Chant du Rossignol mécanique, d’Isabelle Aboulker, La Reine de Cœur de Poulenc ou le Te Deum d’Hector Berlioz, que certains enfants auront le privilège de reprendre au Festival Berlioz de la Côte-Saint-André, le 21 août 2015.
Elèves et maîtres ensemble. Le chœur de l’Académie, lui, se produira à 20h30, accompagné du Chœur Britten, membre de Spirito et dont certains choristes ont servi de chœur d’étude aux stagiaires. Ensemble, ils chanteront des airs de Stravinsky, Berlioz, Ravel, Hersant, Monteverdi, Finzi ou Mennesson. Les chefs de la veille seront peut-être alors les élèves de leurs choristes de la veille. En tous les cas, ce concert choral de vrais chefs et de faux élèves promet d’être de belle facture. Renseignements complémentaires sur le site www.lessensdelavoix.fr .

Web Aude Fabre et Bernard ImbertFestival lyrique de Biot (06), 3-5 juillet 2015

Les chœurs animent la commune azuréenne

 

Soirées lyriques. Pour son premier festival lyrique, du 3 au 5 juillet 2015, la commune de Biot (06) vivra aux accents de l’art lyrique sous toutes ses formes. Dès vendredi soir, elle aura entendu les meilleurs extraits des opérettes d’Offenbach interprétés, avec mise en scène et costumes, par les solistes et choristes de la Compagnie Madame Croche, le chef Wolfgang Doerner dirigeant l’Orchestre régional de Cannes. Samedi soir, à partir de 18h00, le chœur Musiques en Jeux, dirigé par Alain Joutard, animera la Promenade lyrique à travers la ville, aux côtés de solistes comme le baryton Bernard Imbert, co-organisateur du festival ou le chanteur de tango Gilles San Juan. Puis à partir de 20h30, les solistes et autres amateurs de chant se retrouveront dans le centre-ville pour un « Bœuf » lyrique au cours duquel chacun pourra exprimer son talent.

Le Divin Mozart. Enfin, dimanche soir débutera à 19h00 par des « Opéras-Bulles » de 25 minutes, mises en bouche lyriques proposées par des artistes comme la soprane Claire Gouton, également chef de l’ensemble vocal les Dissonantes, avant une soirée Mozart au cours de laquelle Madame Croche et Musiques en Jeux s’associeront à l’Orchestre régional de Cannes pour accompagner les solistes dans les plus fameux airs d’opéras du grand compositeur.
MG

 

CNJ CHOEUR Francois Manrique WebFestival Eufonia 2015

Les jeunes donnent le tempo final

 

Une première pour la dernière. Après une semaine chorale bien remplie, ce sont les deux composantes du Choeur National des Jeunes : le Chœur National des Jeunes -Le Choeur (Cnj-C) et le Chœur National des Jeunes - L'école (Cnj-E) qui se réuniront pour le grand concert final d’Eufonia qui se tiendra au Nouvel Auditorium de Bordeaux, le 27 Juin prochain à 18h. Les deux jeunes chœurs partageront l'affiche avec l'ensemble "Têtes de chien " et assureront la première partie du concert de clôture du festival EUFONIA. 
Au programme: le Requiem pour double chœur a cappella d'Olivier Greiff (190-2000) sous la direction de Philippe Forget (Cnj-C seul), une œuvre commandée par l’Association Vocal Plus pour l’Académie Internationale de chant Choral en Vallée du Thouet et qui n’aura été donnée qu’après sa mort. Plus gaies seront les pièces de « Ma mère l'Oye » de Ravel, arrangées pour choeur par Thierry Machuel et chantés par les deux Cnj. Puis le Cnj-Ecole clôturera le programme par une sélection de musiques de film pétillantes et groovantes sous la direction de la chef de chœur Christine Morel. 
L’entrée est comprise entre 10€ et 26€. Et pour ceux qui l'auraient raté, les deux Cnj redonneront le même concert le lendemain 28 juin à 15h à Arcachon, en l'église Notre-Dame-des-Passes.
Gabriel Beauvallet