AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Choeur Emelthée en concertWebLe Tombeau des Passions de Philippe Forget

Le Chœur Emelthée chante La Belle (et mystérieuse) Cordière

 

Vingt-quatre sonnets pour une postérité. Le 25 novembre 2016, à 20h30, au Temple du Change de Lyon, le chœur Emelthée, que dirige Marie-Laure Teissèdre, créera en concert « Le Tombeau des Passions », une œuvre écrite pour le chœur par le chef d’orchestre et compositeur Philippe Forget, à partir des vingt-quatre Sonnets de la poétesse Louise Labé (Lyon, vers 1524- Parcieux-en-Dombes, le 25 avril 1566). Fille et épouse de fabricants de cordes, d’où son surnom de « La Belle Cordière », Louise Labé a fait partie du groupe de poètes de « l’Ecole lyonnaise », lequel comprenait aussi Maurice Scève et Pernette du Guillet. Riche et instruite, elle s’intéressa à tous les arts de la Renaissance et fréquenta les poètes de son temps, ne produisant finalement que 662 vers, Trois Elégies et un Débat de Folie et d’Amour s’ajoutant à ses Sonnets. L’opposition entre sa culture et sa parcimonie créatrice a d’ailleurs suscité un doute sur son existence, nombre de critiques estimant que Louise Labé n’était qu’un pseudonyme dissimulant un groupe de poètes lyonnais.
louise labé WebHumanité et passions. Toujours est-il qu’à la demande du chœur Emelthée, Philippe Forget a composé un « Tombeau des Passions » rendant hommage à l’art de la poétesse. Touché par « l’humanité, la diversité d’expression et l’exploration de l’âme humaine » qu’il a découverts dans ses Sonnets, le compositeur a écrit une œuvre dans laquelle 16 voix viennent exprimer les tourments féminins de la passion tels que les a décrits en poésie La Belle Cordière. Et c’est ce Tombeau des Passions que créera donc le chœur Emelthée, ajoutant à son programme des psaumes de compositeurs Lyonnais du 16ème siècle, ainsi que la Sestina de Monteverdi. Ce faisant, le chœur Emelthée rappelle comme Lyon et l’Italie ont entretenu, tout au long de la Renaissance, des liens étroits et de nombreux échanges. Les places peuvent être réservées sur le site d’Emelthée : http://www.emelthee.fr/ .
MG