AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

1 La Tempete Happening 2013 Web5e Festival des Heures du Collège des Bernardins, 17 et 19 novembre 2016

Ferveur chorale et œuvres maîtresses à Notre-Dame et au Collège des Bernardins

 

Hommage à Saint-Martin et à la Sainte Russie. Pour sa cinquième édition, le Festival des Heures du Collège des Bernardins explorera les rôles que les occidentaux ont dévolus à la musique chorale sacrée depuis le Moyen-Âge jusqu’au 21e siècle. Il débutera ainsi à la Cathédrale Notre-Dame de Paris, le jeudi 17 novembre 2016 à 20h30, par un florilège de chants grégoriens dédiés à Saint-Martin de Tours, évangélisateur et évêque de Tours au IVe siècle après Jésus-Christ. Intitulé : « Saint-Martin, Le Manteau Partagé », ce programme sera interprété par l’Ensemble vocal Notre-Dame de Paris, dirigé par Sylvain Dieudonné, spécialiste du chant grégorien. Il célébrera le 17e centenaire de la naissance du Saint par un rappel de ses actions de grâce, dont le fameux partage de son manteau de soldat avec un mendiant. Puis le Festival prendra sa place au Collège des Bernardins pour une journée concertante le samedi 19 novembre. Dès 9h45, l’Ensemble La Tempête, actuellement en résidence au Collège des Bernardins et que dirige Simon Pierre Bestion, chantera Les Vêpres, nom communément utilisé pour désigner les « Vigiles Nocturnes » composées en 1915 par Rachmaninov. Cette œuvre a cappella est un sommet de la musique liturgique orthodoxe et apparaît comme une veillée des derniers jours de la Russie tsariste et religieuse avant la tourmente révolutionnaire.
2 KingsSingers WebFerveur et miséricorde. Après un volet instrumental violoncelle et piano interprété par Dominique et Tanguy de Williencourt à partir de 12h00 sur un programme des 19e et 20e siècles, le chant choral reprendra dès 15h00 avec un récital a cappella des King’s Singers. D’Orlando de Lassus à Arvo Pärt, le sextet parcourra de ses belles voix douces six siècles de chants sacrés pour voix masculines. Il sera suivi à 17h30 par La Chapelle Rhénane, que dirige Benoît Haller et qui chantera la subtile cantate « Le Fils Prodigue », de Marc-Antoine Charpentier. Le chef, qui est ténor, chantera dans le quatuor vocal qu'il entraînera dans cette illustration de la miséricorde chez les hommes. La soirée se terminera avec, à 20h30, la Maîtrise de Radio France, dirigée par Sofi Jeannin et le Pulcinella Orchestra que dirigera du violoncelle Ophélie Gaillard. Outre le concerto de Vivaldi, les deux ensembles interpréteront le « Miserere » de Hasse et, surtout, le célèbre Magnificat du « Prêtre Roux » de Venise.
MG