AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

9 Chant commun a NiceWeb11e Festival choral International de Nice, 13-15 octobre 2016

Des chants basques à Adiemus, de Jenkins, la polyphonie fera vibrer le cœur de Nice

 

Sept chœurs du monde. Du 13 au 15 octobre 2015, le 11e Festival International de chant choral de Nice réunira , grâce à Destinations Choeurs, sept chœurs niçois et internationaux pour six concerts en lieux clos ou dans les rues de Nice. Le public niçois y entendra des répertoires rares ou étonnants. Ainsi, au milieu de chants basques français de Michel Etcheverry (1919-1999) ou espagnols de Fernando Remacha, le chœur mixte Errepika, que dirige Jean-louis Urruty, chantera en création mondiale le « Baldorba » de Benito Lertxundi et J.A. Urbeltz. Le chœur mixte suisse La Cécilienne de Billens-Hennens, dirigé par Jean-Louis Raemy, interprétera lui le trop rare « Tantum Ergo » de Beethoven, au milieu de pièces de l’Abbé Pierre Kaelin et de chants africains, italiens ou polonais. Avec le chœur Vardasen Vox Cordis, que dirige Yngvild Wattyum Stuksrud, c’est la Norvège d’hier et d’aujourd’hui que le public découvrira, dont les compositions tantôt bucoliques, tantôt jazzy de Knut Nysted (1915-2014). Venu d’Argentine, le Coro della Fundacion franco-argentina « Jean Mermoz » fera, sous la direction de Guillermo Raul Tesone, le lien entre les musiques sacrées modernes des deux hémisphères avec le « Hosannah » d’Alberto Ginastera et le « Notre Père » de Maurice Duruflé. Suivront des extraits de la Messe brève de Fernando Moruja ou le « Gloria » d’Athos Palma.
karl Jenkins WebLes Voix de Nice s’universalisent. Pour les accueillir, les chœurs niçois : Les Voix de Nice, Nikaiachor et Sidorella, respectivement dirigés par Albert Tosan, J. Deuze et Thierry Aillaud, ont choisi des œuvres emblématiques. Les Voix de Nice, en particulier, chanteront le fameux « Adiemus », de Karl Jenkins, popularisé par le film « Avatar » de James Cameron, mais aussi le « Dies Irae » du Requiem de Mozart , « l’Alleluia » de Haendel ou le « Cantique de Jean Racine », de Fauré. Les concerts débuteront dès 18h00 le jeudi 13 octobre à l’auditorium du Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice où les chœurs seront reçus par les représentants de la Mairie pour donner un aperçu de leurs répertoires. Le vendredi, après un concert dans les rues de Nice donné entre 9h00 et 13h00, les chœurs se scinderont en deux groupes à 20h00 pour des concerts partagés. Tandis que le Nikaiachor accueillera dans l’Eglise Saint-Joseph les chœurs Errepika et Coro della Funcion, le chœur Sidorella recevra La Cécilienne et le Vardasen Vox Cordis à l’Eglise Saint-François de Paule. Enfin, le samedi 15 octobre, de 14h00 à 17h00, le festival choral réunira le public niçois à la Cathédrale Sainte-Réparate pour un concert gratuit pendant lequel Les Voix de Nice et les quatre chœurs invités donneront le meilleur d’eux-mêmes. Le festival s’achèvera par la remise des diplômes de participation et un chant commun autour du « Canticorum Jubilo », de Haendel.
MG