AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Voca Mundi Web2Florilège Vocal de Tours, 27-29 mai 2016

Le défi français est lancé

 

Derniers préparatifs avant la compétition. A quelques jours de l’ouverture du Concours International du Florilège Vocal de Tours, le 27 mai 2016, les premiers chœurs français appelés à concourir depuis 2008 comptabilisent leurs atouts. C’est particulièrement le cas pour le lyonnais Voca Mundi, encore surpris de se confronter à des chœurs de niveau international : « Ce sera une expérience géniale et nous sommes ravis de la vivre, assure Marc Flandre, l’un de ses deux chefs de chœur avec Clément Brun. Nous participerons avec d’autant plus de confiance que notre force réside dans notre cohésion. Nous connaissons toutes les œuvres par cœur, ce qui nous permet de travailler l’expressivité du texte et l’atmosphère chorale. Nous participerons aussi au plus grand nombre possible de catégories : le 1er Prix, le Grand Prix de la Ville de Tours, le concours Renaissance, musique qui convient parfaitement à notre effectif de 15 choristes, et même le Prix de la meilleure œuvre, puisque l’un de nos choristes : Louis Rodez Abel, nous a composé une pièce spécialement pour le Florilège. Intitulée « Brusel sous le smog », elle est prévue pour chœur mixte, soliste et piano. C’est aussi la pièce que nous mettrons en scène, ce qui la rend très attractive. Enfin, la direction partagée du chœur avec Clément Brun ajoute de la variété dans notre chant, ce qui nous laisse espérer au moins une bonne surprise ».
CNJ en action WebL'expérience de la jeunesse. Du côté du Chœur National des Jeunes (CNJ), créé par la fédération A Cœur Joie, ce sont l’expérience et le répertoire choisi qui feront la différence, si l’on en croit Thierry Thiébaut, son manager. Non seulement le CNJ a déjà participé au Florilège vocal en 2000, mais il a remporté le Grand Prix de la Ville d’Arezzo en 2008 et est arrivé second au Concours International des Chœurs de Chambre de Marktoberdorf en 2013. Son chef : Filippo Maria Bressan, est un directeur de chœur chevronné et réputé et le répertoire que présentera le chœur mêle savamment la technique, l’esthétique et les styles. Après Cantate Domino, de Monteverdi, le public entendra notamment le trop rare « Cantique des Colonnes », de Jean Françaix, « O Crux », de Knud Nysted, ou « Audi Filia », de Giovanni Bonato, pour chœur a capella et verres filés. Pour autant, il ne sera pas facile de battre les autres concurrents dont l’excellent chœur irlandais New Dublin Voices : « Je les ai entendus au Festival choral de Cork ce printemps, confie Thierry Thiébaut, et ils étaient très bons ». Mais un chœur averti en vaut certainement deux.

MG