AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Rémi Guillard1WebRequiem de Rémi Guillard, le 26 mai 2016, à La Madeleine à Paris

Le compositeur recherche des choristes pour sa création mondiale

 

Un Requiem tonal. Pour la création mondiale de son Requiem, que dirigera Virginie Dejos à 20h30, le 26 mai 2016 à La Madeleine (Paris), le compositeur Rémi Guillard cherche des choristes amateurs bons lecteurs pour compléter le chœur. Le concert, à vocation caritative, sera dédié aux Chrétiens d’Orient. Ce Requiem est la seconde œuvre chorale de Rémi Guillard : « Un Requiem est une œuvre incontournable dans la carrière d’un compositeur et comme je voulais rendre hommage à mon père, disparu voici dix ans, il m’est apparu comme une évidence », confie-t-il. Autre particularité, cette œuvre est résolument tonale : « La musique tonale est mon style, justifie-t-il. Mais je suis aussi convaincu que c’est l’avenir de la musique, parce que le style atonal et dissonant commence à se tarir et se répéter. J’ajoute qu’il est plus difficile d’écrire une musique tonale originale qu’une pièce atonale. C’est pourquoi mon Requiem a des mélodies séduisantes et des élans dramatiques qui lui donnent une dynamique de musique de film. Mais il n’est pas facile pour autant et les choristes se disent très fiers de le chanter ».
Virginie Dejos WebVingt choristes demandés. Il faut dire que le compositeur a judicieusement mêlé les traits d’originalité et les allusions à des œuvres connues : « L’orchestre est composé d’un octuor à cordes, d’une harpe et d’une orgue, en référence au Requiem de Fauré, auquel je rends d’ailleurs hommage dans mon In Paradisum, explique-t-il. Comme Verdi, j’ai ajouté le Liber Scriptus dans le Dies Irae. Je suis aussi très fier de mon Sanctus, mais comme il s’agit d’une fugue à sept voix, je ne suis pas sûr qu’il sera chanté dans ce concert car sa mise en place demande un délai qui va manquer ». Car le compositeur doit faire face à un manque de choristes. L’urgence est donc au recrutement de chanteurs : « Nous cherchons au moins vingt altos, basses et ténors, tous bons lecteurs pour apprendre vite car nous n’aurons que 5 à 6 répétitions, à la Schola Cantorum, au 267, rue Saint-Jacques, tous les jeudis de 18h00 à 20h30, précise Rémi Guillard. Les choristes qui le souhaitent seront aussi retenus pour la reprise du Requiem en décembre 2016, à l’église Saint-Roch, à Paris ». Les candidatures sont à envoyer au compositeur: remi.1968(at)hotmail.fr. A l’issue du Requiem, Rémi Guillard dirigera des œuvres sacrées de Franck, Gounod, Gomez et Verdi pour compléter le concert.
MG