AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

1 Mangata Web2Concours International Léopold Bellan, catégorie Ensembles vocaux

Cinq chœurs sélectionnés pour la Finale du 17 avril 2016

 

De 4 à 24 voix. Ce sont cinq ensembles vocaux qui ont été sélectionnés pour participer à la Finale du Concours International Léopold Bellan, le dimanche 17 avril 2016, à partir de 14h00, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, au 14, rue de Madrid (75008). Cinq chœurs et cinq styles différents, depuis l’ensemble masculin Oxymore, créé et dirigé par Maud Hamon-Loisance pour chanter aussi bien du Gustav Holst, que de l’Offenbach ou du Marino, jusqu’à l’ensemble féminin Edel Voice, dirigé par Pierre-Gérard Verny, qui mêle airs classiques et jazz vocal avec grâce et élégance. Face à eux, le chœur Alma Musica, anciennement Chœur Stéphane Caillat, représentera la veine chorale classique avec des airs de John Bennet, Benjamin Britten ou Edward Elgar sous la direction de Romain Mastier. Le quatuor Le Plisson, lui, apportera une ambiance Renaissance au Concours avec un programme sur les amours tumultueuses des hommes et des femmes du 16e siècle. Enfin, l’ensemble vocal Mangata, dirigé par Hernan Alcala, jeune chef vénézuélien formé en Hongrie et à Paris, donnera sa touche moderne au Concours en présentant des œuvres de compositeurs encore vivants, comme le Hongrois Levente Gyöngyösi.
Edelvoice en cercle WebDes juges et des chefs. Le jury sera composé de Rémi Guillard, Président du Concours, Hélène Berger, vice-présidente, Thomas Kreutzberger, Yoko Kitano et de trois chefs de choeur renommés. Parmi eux se trouvera Béatrice Malleret, chanteuse lyrique et chef du chœur Les Saisons, qui a donné en janvier dernier un superbe Pèlerinage de la Rose, de Schumann. On verra aussi Marc Korovitch, chef d’orchestre, chef du chœur O’Trente et partenaire de travail de Laurence Equilbey, tout juste revenu d’un concours où il aura départagé 180 chœurs. Enfin, Dominique Spagnolo, chef de chœur et d’orchestre à l’Opéra de Massy apportera son regard de compositeur sur les candidats. La compétition promet d’être belle, même si le bruit court que deux de ces ensembles vocaux auraient rencontré des difficultés logistiques indépendantes de leur volonté qui pourraient les priver de cette finale. La compétition étant publique, le public est chaleureusement convié à y assister.
MG