AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Alexandre Herviant dirigeant Web1er Prix du Concours de Chefs de Chœurs, Ville d’Avray 2015

Alexandre Herviant dirige le Requiem de Mozart

 

Un 1er Prix et un premier défi. Le 19 septembre 2015, à 21h, le lauréat du Concours International de Direction de Chœurs de Ville d’Avray : Alexandre Herviant, dirigera le Requiem de Mozart en l’Eglise de La Madeleine de Paris, comme le prévoyait son 1er Prix. De sa baguette flambant neuve, il conduira l’Orchestre de Jean-Louis Petit et le Chœur Amadeus, de Laurent Zaïk. Pour Alexandre Herviant, cette récompense sera un nouveau défi :« C’est la première fois que je dirigerai le Requiem de Mozart, avoue-t-il. De plus, ce concert sera à l’image du concours puisque je ne disposerai que d’une heure de répétition pour connaître l’orchestre et le chœur». Une difficulté qui n’effraie pourtant pas cet émule de la chef Nicole Corti. « J’arriverai sur scène avec toute l’interprétation du Requiem inscrite dans mon corps et sur mon visage, explique-t-il. Ainsi, je transmettrai les nuances à l’orchestre et au chœur par l’intensité et le regard, en leur donnant l’envie de me suivre. Un sacré challenge, mais j’aime les challenges. Ils développent les compétences et rendent ce métier passionnant ».
Gage de sécurité, mais aussi risque d’inertie, l’orchestre et le chœur sont des ensembles avertis, en particulier l’Orchestre, que Jean-Louis Petit, qui est aussi l’organisateur du concours, a créé lui-même et dirige depuis 1958. L’ensemble ne comprend qu’un musicien par partie. Avec ses dizaines de choristes, le chœur de Laurent Zaïk est plus imposant. Alexandre Herviant devra donc concilier la délicatesse de l’orchestre et la force du choeur. Mais le jeune chef du Chœur Goudimel et du tout nouveau chœur Kaléidos reste confiant : «Je les ai écoutés, déclare-t-il. L’orchestre sonne superbement et le chœur a une belle qualité vocale, un bel équilibre entre les pupitres et un grand respect des nuances ». Tout paraît donc prêt pour que, le 19 septembre, Alexandre Herviant donne le plus beau des Requiem pour le plus beau des défis.
MG