AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

 

Batavia-Madrigal-Singers-chantantConcours du Florilège Vocal de Tours 2014

Au programme imposé, les Batavia Madrigal Singers s'imposent

 

Le texte est clair, le rythme est juste, les voix sont sonores et riches. Les Batavia Madrigal Singers ont frappé fort pour leur démarrage dans le concours international du Florlège Vocal de Tours, édition 2014. Si leur programme libre est aussi bien géré, on voit mal comment le prix pourrait leur échapper. Il faut dire que l'ensemble indonésien est arrivé dès le mercredi 28 à Tours et s'est aussitôt jeté dans le travail choral pour peaufiner son style. Par ailleurs, les jeunes chanteurs se sentent investis par leur pays d'une mission d'ambassade européenne et ils ne veulent pas décevoir. Au point que leur guide a dû leur rappeler de profiter de ce voyage pour prendre du plaisir à chanter.

Plus européen, puisqu'il vient de Louvain, en Belgique, le choeur Camerata Aetas Nova a fait son effet par sa qualité. Il peut espérer glaner un prix

Enfin, dans le concours des choeurs à voix égales, on notera la très bonne impression qu'a donnée l'ensemble féminin ukrainien Making Waves. Très impliqué dans ses chants, le choeur a occupé la scène et marqué les esprits par l'intensité de ses interprétations. La chef de choeur, qui chantait au milieu de ses choristes, a en particulier brillé par ses solos passionnés. Mais le concours n'est pas fini. Le programme libre, ce samedi après-midi, confirmera les succès des ns et des autres ou apportera ses surprises vocales. 

 

Michel Grinand       

 

 

 La-chef-du-choeur-Making-Waves-dans-un-solo-passionnéCamerata-Aetas-Nova-2

 

 

 


 

 

 

 

Meredith-Monk-et-le-Choeur-Mikrokosmos

Florilège vocal de Tours 2014

L'audace vocale de Meredith Monk va droit aux choeurs 

 

Le 29 jeudi 29 juin à 20h00, le chœur Mikrokosmos ouvrira le Florilège vocal de Tours avec une interprétation du « Retour à la Terre », un bouquet de 25 pièces a capella de l’américaine Meredith Monk. Celle-ci acompagnera le choeur de la voix, du geste et de la danse. Un envoûtant voyage aux confins du chant choral.

 

Evénement au Florilège vocal de Tours. Le 29 juin, au Grand Théâtre de Tours, le chœur Mikrokosmos frappera les trois coups du Festival avec un recueil de 25 pièces chorales choisies parmi les œuvres a capella qu’a composées l’américaine Meredith Monk durant plus de cinquante ans de carrière musicale. Contemporaine des Steve Reich, Bob Wilson et autres innovateurs de l’art musical et dramatique des années 70, elle a consacré sa vie à l’expression corporelle sous toutes ses formes : mots, comptines, sons, vocalises, mélopées, gestes, danses et instrumentations. Tout est source de musicalité et de construction d’un univers dans lequel le son prime sur le mot pour faire sens. «Meredith Monk fait preuve d’audace et de liberté en recherchant l’impureté du son là où j’ai toujours cherché la pureté sonore, témoigne Loïc Pierre, chef du chœur Mikrokosmos. Mais tout est chantant, car elle se laisse influencer par son corps sur lequel elle travaille à partir du prisme de la voix ». 

Une première en Europe. C’est à Loïc Pierre qu’on doit de voir la compositrice en France. Après une première rencontre musicale, voici vingt ans, le chef de chœur a souhaité interpréter les œuvres a capella de Meredith Monk. Mais il lui aura fallu trois ans d’efforts pour cela et accepter de séjourner à New York avec son chœur, en novembre 2013, pour travailler sous la houlette de la compositrice. Le résultat est ébouriffant. Avec douze choristes, six aguerris aux subtilités du chant « monkien » et six nouveaux qui apportent la fraîcheur de la découverte, Loïc Pierre a choisi 25 œuvres couvrant tant les « années laboratoires » (1970-1980) que les années plus sereines qui ont suivi. Intitulé « Retour à la Terre », l’ensemble constitue un panorama complet de l’œuvre de l’Américaine.

 

Loic-Pierre-et-Meredith-Monk-saluent-en-fin-de-spectacle« Retour à la Terre » pour 4 représentations. Il se déploie en un mélange de chœurs associés à des solos interprétés et parfois dansés par Meredith Monk elle-même, le tout dans un camaïeu d’ambiances colorées choisies pour leur effet. Un véritable spectacle qui a reçu une ovation au Festival de la Voix de Châteauroux, les 23 et 24 mai derniers : « Nous avons accueilli 1000 spectateurs qui ont ainsi découvert l’univers vocal de Meredith Monk, raconte Loïc Pierre. Le samedi, 300 choristes sont venus lui rendre hommage. Elle m’a alors avoué que c’était la première fois qu’un ensemble vocal européen mettait en scène ses œuvres a capella ». Le 27 mai, le public d’Orléans a accompli à son tour ce « Retour à la Terre » puis, le 29 mai, c’est Tours et son Florilège vocal qui accueilleront l'avant-dernière soirée de cette trop courte tournée française. La dernière représentation se déroulera à l'abbaye de Noirlac, dimanche 1er juin. Un rendez-vous qu’il ne faudra manquer sous aucun prétexte.
Michel Grinand

 

 

 

Le Florilège vocal de Tours accueille le monde choral

 

Coralia-Puerto-Rico-2e-prix-du-concours-international-2013La 43ème édition du Florilège vocal de Tours sera internationale. Onze chœurs étrangers, venus d’Indonésie, Lettonie, Italie, Etats-Unis, Ukraine, Belgique, Autriche et Irlande viendront y chercher la palme du Concours International de chant choral. Trois chœurs de jeunes, respectivement espagnol, biélorusse et slovaque, se disputeront celle du Concours de chœurs de jeunes. Un programme Renaissance, retour aux origines chorales toujours très apprécié, une incitation à la création et des prix inter-catégories compléteront le palmarès de cette édition. On notera aussi la figure imposée à laquelle se seront soumis les compétiteurs en interprétant au moins une œuvre du compositeur français Thierry Machuel.

Thierry Machuel, compositeur imposé. Auteur presque exclusivement d’œuvres et d’opéras choraux, dont le dernier, intitulé le Duplicateur, sera mise en scène à Beynes (78) le 2 décembre prochain (voir article sur Avant Chœur), Thierry Machuel est désormais résident de Tours et participera au jury attribuant les prix. Le chœur lauréat représentera la ville de Tours lors du Grand Prix Européen qui réunira à Tours, en 2015, les finalistes des concours organisés en parallèle à Arezzo (Italie), Debrecen (Hongrie), Maribor (Slovénie), Varna (Bulgarie) et Tolosa (Espagne). La qualité vocale sera indubitablement au rendez-vous, mais l’on regrettera qu’aucun chœur français n’ait su ou voulu y gagner sa participation. 

MG

 

 

 

Les chœurs qui concourent pour le prix international :
- Batavia Madrigal Singers, Indonésie
- Emila Darzina Jauktais Koris, Lettonie
- Coro Giovanile Italiano, Italie 
- University of Utah Chamber Choir, USA
- Making Waves, Ukraine
- Arabesk, Belgique
- Cantilena, Autriche
- Samford University A Capella Choir, USA
- Pantarheis, Belgique
- The Morningtn Singers, Irlande
- Camerata Aetas Nova, Belgique

Les chœurs du concours de chœurs de jeunes :
- Cor Vivaldi, Espagne
- Brevis, Biélorussie
- Pro Musica - Magnolia, Slovaquie