AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

1 Soirée Gala 2016 WebGala et Super Finale du Concours Bellan- 22 mai 2016

La voix soliste surpasse les chœurs Mangata et Le Plisson

 

A l’issue d’une soirée de gala pleine de surprises et de découvertes musicales, c’est le baryton Jiwon Song qui est devenu le lauréat 2016 de la Super Finale du Concours Léopold Bellan 2016. Sa qualité vocale a surpassé les prestations pourtant remarquables du quatuor Le Plisson, du chœur Mangata et des instrumentistes.

 

2 Mangata chantant Confitemini Domino WebPas d’orchidée pour Mangata. Dix-sept finalistes se sont donc retrouvés salle Cortot, à Paris, le dimanche 22 mai à 19h00 pour recevoir leurs prix, mais aussi pour déterminer qui serait le lauréat toutes catégories du Concours Léopold Bellan 2016. Parmi eux, le quatuor Le Plisson et l’ensemble vocal Mangata, Premiers Prix ex aequo et Prix spéciaux de la nouvelle catégorie Ensembles Vocaux, apporteraient pour la première fois au Gala les couleurs de la choralité. La compétition serait rude puisque s’y opposeraient tous les genres musicaux, qu’ils soient pratiqués en soliste, en chœur ou en ensembles instrumentaux. De surcroît, le public participerait à l’élection, contribuant à orienter le choix du gagnant vers un candidat aussi charismatique que technique. C’est en cela, sans doute, que pécha l’ensemble vocal Mangata. Si son premier morceau : « Confitemini Domino » avait contribué à lui obtenir son Premier Prix et son Prix Spécial lors de la finale, quand le jury comprenait les chefs de chœur Béatrice Malleret, Dominique Spagnolo et Marc Korovitch, il surprit le public du gala par son caractère contemporain et son ambiance austère. Sa seconde pièce, le Negro Spirituals « Didn’t may Lord deliver Daniel », de David Morrow, séduisit davantage le public avec son rythme chaloupé et ses claquements de doigts. Il faut dire qu’Hernan Alcala et ses choristes donnèrent la meilleure version que nous ayons entendue de cette pièce. Mais cela ne suffit pas à gagner les suffrages d’un public qui, après tout, entendait pour la première fois du chant choral dans cette compétition.

3 Le Plisson WebInvitations aux voyages. Même le quatuor Le Plisson ne parvint pas à s’attirer mieux qu’un succès d’estime auprès du public, en dépit de ses costumes éblouissants, sa théâtralisation, son humour et son ensemble parfait. Pourtant, avec audace, le quatuor avait fasciné le public avec la présentation de la seconde partie de La Guerre, de Clément Janequin : celle de la bataille proprement dite durant laquelle les cris, les onomatopées et les bruitages se mêlent au chant pour créer une ambiance de tumulte et de confusion guerrière. En dépit d’une petite forme chez la soprano Sophie Lourenco, moins en voix que lors de la finale, le public fut conquis comme à Marignan. Mais cela ne suffit pas à élire le quatuor comme lauréat 2016. Les organisateurs de festival présents durant le gala, par contre, apprécièrent à son niveau la prestation du quatuor et ne manquèrent pas d’inviter Le Plisson à leurs prochaines manifestations : Le quatuor est d’ores et déjà programmé pour le Festival musical de Cap Ferret 2017, à l’invitation d’Hélène Berger, qui en est la présidente, ainsi qu’au Concours International de Musique d’Osaka, sur invitation de Mme Yoko Kitano. D’autres invitations pourraient suivre dans les semaines à venir, y compris pour l’ensemble Mangata.

 

4 Jiwon Song WebUn Prix d’Honneur confirmé. En définitive, le Prix du lauréat se disputa entre trois récipiendaires de Prix d’Honneur : Opus 333, quatuor de saxhornistes, Le Bateau Ivre, quintet à cordes, flûte et harpe, tous deux ex aequo dans la catégorie Musique de chambre, et le baryton Jiwon Song. La palme aurait aisément pu revenir à Opus 333, tant le quatuor émerveilla le public en lui faisant découvrir la musicalité insoupçonnée de l’impressionnant cuivre qu’est le saxhorn : « C’est le fameux hélicon que chantait Bobby Lapointe », confiait plus tard en souriant Jean Daufresne, membre du quatuor. Mais passant d’un air mélancolique de Richard Wagner : « An Webers Grabe » (Sur la tombe de Weber), à l’insouciance du tango « Aguëro », de José Franco, le quatuor effaça son challenger du Bateau Ivre et gagna le cœur du public. Du moins jusqu’à l’entrée en scène de Jiwon Song. Accompagné au piano par Yun-Yang Lee, le baryton donna, d’une voix à la fois majestueuse et suave à la diction presque parfaite, une superbe interprétation de l’air de Fritz : « Mein sehnen, mein wähnen », extrait de l’opéra Die tote Stadt, d’Erich Korngold, ainsi que de l’air d’Hérode : « Vision fugitive », extrait de l’opéra Hérodiade, de Jules Massenet. Totalement charmé par son lyrisme, l’auditoire décerna sa palme au baryton.

 

5 Rémi Hélène et Françoise au Gala WebPrix Internet et invitations. Le concours n’était cependant pas totalement terminé : les prestations des candidats durant le gala ayant été enregistrées, celles-ci seront diffusées par Internet sur Youtube afin que les internautes élisent leur propre lauréat. En 2015, c’est Guillaume Berceau qui a remporté ce Prix, lequel lui a été remis ce même 22 mai durant la soirée de Gala. Ce Prix est donc une vitrine précieuse et une nouvelle chance pour les candidats les plus étonnants, comme Le Plisson, Mangata et Opus 333 ; les plus forts : Jiwon Song ou pour les moins chanceux comme l’accordéoniste Basha Slavinska, dont la virtuosité contribue à rendre ses lettres de noblesse au « piano à bretelles ». Le cocktail qui suivit le concours fut aussi l’occasion pour les partenaires festivaliers du Concours de proposer ou distribuer aux différents lauréats des offres de concert, de bourse ou d’équivalences permettant de participer qui au Cap Ferret Music Festival, qui au Tournoi international de musique ou à l’Osaka International Music Competition. Encore une offre précieuse pour les lauréats qui veulent se faire connaître du public et qui contribue à l’intérêt du Concours International Léopold Bellan. Celui-ci attend ses candidats pour son édition 2017, sachant que, comme le précisaient Rémi Guillard et Hélène Berger, respectivement président et vice-président du Concours, un changement probable de lieu d’exercice des compétitions amènerait un report du Concours à la Toussaint 2017. Ceci reste cependant à confirmer.
Michel Grinand