AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Jana-Jocif-1024x681Noël avec Accentus 

Le Chœur Accentus offre un calendrier choral de l’Avent

 

Pour Noël 2014, le chœur Accentus innove en offrant à son public un calendrier de l’Avent sonore qui reprend les grands airs consacrés à la Nativité. Une inscription sur Internet, un clic et Accentus vous interprète sa version du chant de Noël du jour, donnant en prime des indications sur l’histoire de ce chant. Une bien douce façon d’entamer sa journée.

 

Le Chœur Accentus fait de la communication intelligente. Avec son opération « Noël avec Accentus », le Chœur surfe sur la vague de la Nativité et entraîne son public dans un calendrier de l’Avent sonore pour fêter Noël en chœurs et en beauté. Du 6 au 24 décembre 2014, il enverra chaque jour aux Internautes qui se seront inscrits sur son site http://noelavecaccentus.com/ , une version d’un chant de Noël célèbre interprété par ses choristes, et qu’on pourra alors retrouver dans l’un de ses disques éditées aux Editions Naïve, ou par un soliste de renom. En prime, une note explicative sur l’histoire du chant introduit les voix des chanteurs. Le 6 décembre, premier jour du calendrier, on a ainsi pu lire que le fameux Stille Nacht, Heilige Nacht , repris et adapté dans 100 langues différentes à travers le monde, « a été chanté pour la première fois le 24 décembre 1818 en Autriche, dans l’Eglise Saint-Nicolas d’Oberndorf bei Salzburg. Les paroles sont du prêtre autrichien Joseph Mohr et la musique de Franz Xaver Gruber, organiste ». Toujours selon l’historiographe du chœur, ce chant aurait été écrit « pour être accompagné à la guitare, l’orgue de l’Eglise n’étant pas en état ». Après l’intellect, c’est l’oreille qui a été séduite par l’interprétation franco-allemande et toute en douceur qu’en fait le chœur. Une douceur qui vaut des chocolats et qu’on peut faire partager à ses amis par le biais d’un lien. Alors que les chœurs amateurs et professionnels de France et de Navarre voient s’effriter les subventions qui leur permettaient de s’exprimer, cette initiative chorale apparaît judicieuse, enthousiasmante et indolore. Au pire fera-t-elle de nouveaux adeptes pour le chant choral, ce dont on ne se plaindra pas. Recevoir « Noël avec Accentus » chez soi, c’est aussi fêter Noël tous en chœur.
Michel Grinand