AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

Rencontres Chorales 2014

DensitéS 93 se met au diapason du chant basque

Denis-Gautheyrie-dirige-tous-les-choeurs-pour-Saint-Jakeserat-de-David-Azurza

Peut être parce que le Pays basque est depuis toujours un important point de passage entre l'Europe du Nord et la péninsule ibérique, le chant basque semble cultiver la connivence avec toutes les autres expressions chorales. La venue à Paris du choeur Hodeiertz pour une rencontre chorale avec les choeurs de Seine-Saint-Denis le prouve.  

 

L’âme du chant basque s’accommode aisément de la promiscuité avec les chœurs orientaux ou nord-européens. En témoigne le programme des Rencontres chorales 2014, organisées du 18 au 24 mai par l’association DensitéS 93 et le chœur Soli Tutti. Accueillant le chœur basque Hodeiertz, de Tolosa  (Espagne), dirigé par Enrique Azurza, le festival a réuni cinq ensembles vocaux français pour l’accompagner. Soli Tutti et Le Petit Chœur de Saint-Denis, dirigés par Denis Gautheyrie, le Chœur Arpeggione, direction Jean-Philippe Dequin, les Polysons, guidés par Elisabeth Trigo et l’Ensemble Hop & Rats de Tatiana Mironov se sont tour à tour associés à Hodeiertz pour un heureux mélange des genres et des voix. Les chants basques traditionnels et modernes ont côtoyé avec bonheur des mélodies turques, françaises ou espagnoles, et même la gravité polonaise du compositeur Henryk Gorecki.  Les voix éthérées d’Hodeiertz, accoutumées à planer par-dessus les vallées pyrénéennes, se sont mariées avec grâce aux voix plus telluriques de Soli Tutti. Les œuvres les plus modernes des compositeurs basques Xabier Sarasola et David Azurza s’en sont trouvées magnifiées. Frère du chef du chœur Hodeiertz, David Azurza aura été la vedette de l’événement avec la création mondiale de son œuvre a capella pour triple chœur Saint Jakeserat, composée pour le Festival à la demande des Musicales de Montreuil. Un grand moment d’émotion pour le public  et de communion pour les chœurs, unis sous la conduite de Denis Gautheyrie : « Le basque est une langue difficile, mais elle est faite pour le chant », témoignait avec passion le chef de chœur. Toutes les œuvres ont été reprises durant la semaine des Rencontres, les choristes ayant reçu le renfort, le 24 mai, du chœur basque de Paris : Anaiki, pour un final en apothéose.

Michel PAUL

 

 David Azurza transcende les Jacquets

David-Azurza-compositeur-basqueAncien choriste du chœur Hodeiertz, David Azurza ne compose que pour les chœurs. A ce jour, il est l’auteur de cent pièces chorales écrites tant en latin, qu’en basque ou en espagnol. Et c’est un hommage aux pèlerins de Saint Jacques de Compostelle qu’il a écrit avec Saint Jakeserat, œuvre pour triple chœur a capella. Inspirée par les rythmes et les coutumes des pèlerins traversant le pays basque pour aller à Saint-Jacques, l’œuvre fait la part belle aux sonorités variées de langues différentes, ainsi qu’aux échos de chants lointains et anciens. Comme symbolisant la jonction des routes du pèlerinage, les voix des trois chœurs se rejoignent, puis se répondent dans un jeu musical mêlant la mélodie et l’atonalité. Puis, guidées par les voix solistes d’un ténor, d’une soprane et d’une alto, elles parviennent au pied du sanctuaire du saint où elles sont accueillies par la majesté d’un chant grégorien entonné par les basses. Les chœurs fusionnent alors dans un « forte » final traduisant à la fois la joie du vœu accompli et la ferveur des Jacquets. 

MP

 

Prochains rendez-vous des choeurs 

Denis-Gautheyrie-dirige-Soli-Tutti-2

Dans le cadre du programme Montréal Seine-Saint-Denis, qui se veut un échange avec l'université McGill de Montréal (Canada), Soli Tutti, le Petit Chœur de Saint-Denis et l'ensemble instrumental DensitéS dirigé par Zahia Ziouani interpréteront les compositeurs Philippe Leroux et Duncan Schouten sous la direction de Denis Gautheyrie. Seront donnés :

-          de Philippe Leroux : Pour…, œuvre pour 15 instruments et 12 voix & électronique ; Cinq poèmes de Jean Grosjean, pour 6 voix mixtes et ‘‘L’’ pour chœur

-          de Duncan Schouten : Création pour 15 instruments

Le concert sera complété par l’interprétation du célèbre et très émouvant chef d’œuvre choral de Samuel Barber : Agnus Dei. Emotion garantie.

Les concerts seront donnés :

-          à Stains, le mardi 3 juin à 19h auditorium Xenakis - rue Roger Salengro

-          à Saint-Denis, le mercredi 4 juin à 19h université Paris 8 (amphi X) - 2 rue de la Liberté

-          à Tremblay-en-France, le vendredi 6 juin à 20h30 salle Jean-Roger Caussimon - 1 place de la Révolution Française.

Le 19 juin 2014, le chœur Arpeggione enregistrera trois chœurs de la Traviata en vue du spectacle « Sons et Lumières » qui se tiendra à Montfermeil en juin 2015. Portant sur le thème de la Dame aux Camélias, ce spectacle sera donné en costumes d’époque. Dirigé par Jean-Philippe Duquin, Arpeggione chantera ces chœurs dans leur version française, ce qui n’a plus été fait depuis pratiquement la création de l’opéra. Le fameux toast des dîneurs n’en sera que plus appréciable.