AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

1Concert Les Saisons WebChœur et humour à Puteaux (92), le 16 juin 2015

La bonne cuisine (chorale) des Saisons

 

Le 16 juin 2015, le chœur Les Saisons, que dirige la chef de chœur et chanteuse lyrique Béatrice Malleret, donnera un concert regroupant toutes ces œuvrettes qui font les délices choraux des repas de fête. De l’Insalata italiana au Tiramisu, le chœur célébrera avec humour la saison des douceurs.

 

La bonne recette. Prenez un chœur de 32 choristes, une chef de chœur formée par l’éminent Philippe Caillard, gourmande de belles voix et doublée d’une chanteuse lyrique connaissant les airs les plus insolites du répertoire, assaisonnez d’humour et d’un zeste d’impertinence et vous obtiendrez un concert choral drôlissime qui sera donné dans la Vieille église Notre-Dame de Pitié de Puteaux(92), le 16 juin à 20h30. Depuis 2007, Béatrice Malleret dirige le chœur amateur Les Saisons dans un parcours concertant abordant tantôt les œuvres chorales les plus emblématiques, tantôt les pièces les plus modestes. 

 

2BM dirigeant de faceDeux programmes, sinon rien. « Chaque année, nous préparons deux programmes, explique Béatrice Malleret. Pour les concerts d’hiver, nous avons un programme lourd, comme La Passion selon Saint-Jean, de Bach, Carmina Burana, d’Orff, La Petite Messe Solennelle de Rossini ou le Didon et Enée d’Henry Purcell que nous avons déjà faits. Pour les concerts d’été, nous présentons un répertoire plus léger. Grâce à cette alternance, nous avons le temps de travailler la qualité vocale pour chacun des répertoires. Le 16 juin à Puteaux et le 27 juin au château de Mottereau (28), nous présenterons un concert humoristique reprenant tous les airs composés sur des recettes de cuisine ou des mets réputés. Centré sur le Tournedos Rossini, de Rossini arrangé par Jean Malraye, sur l’air « Avec du vin, endormons-nous », de Rameau et sur des variations de « La truite », de Schubert, ce concert culinaire se complétera avec l’Insalata italiana (Richard Genée), le Tromb-al-Ca-Zar, trio d’Offenbach sur le Jambon de Bayonne, le Tiramisu et le Frigo (Julien Joubert). Des airs, comme Les Bavards, d’Offenbach ou « Il court, il court, le furet », de Marc de Ranse, accompagneront ce repas musical ».

 

3 Direction de tout le choeur

Un humour très sérieux. En dépit du caractère parodique des airs, l’interprétation sera sérieuse : « Je veux montrer au public que la musique classique peut être humoristique », justifie la chef de chœur. Le travail collectif et individuel des choristes a donc été intense pour apprendre les airs par cœur : « Pour donner le ton qui convient à un concert humoristique, il faut pouvoir se dégager de la partition en la sachant par coeur, assure Béatrice Malleret. On est dans le domaine du sensoriel et je pars du principe que chaque choriste doit pouvoir chanter seul sa ligne mélodique». Néanmoins, Béatrice Malleret compense cette exigence en utilisant toutes ses connaissances du chant et de la direction chorales, apprises en tant que chanteuse lyrique à l’Opéra de Paris et qu’élève de directeurs de chant choral prestigieux comme Philippe Caillard, pour mettre à l’aise ses choristes. « Je place les choristes dans le chœur en fonction de leur voix, de leur timbre, de leur assurance, mais aussi des connivences entre leurs voix et des affinités entre choristes, explique-t-elle. En tant que chanteuse, j’aime chanter auprès de qui je veux et je sais donc comme c’est important. Ainsi, les choristes s’entraînent mutuellement et on obtient une bonne dynamique de groupe. L’apprentissage se fait alors dans la bonne humeur et cela transforme le résultat. Si ce résultat me plaît et leur plaît, alors il plaira au public ». Le concert du 16 juin sera donc sérieusement drôle. Le chœur le reprendra ensuite au Château de Mottereau (28) le 27 juin, à 18h00 et en l'église de Pezou (41), le dimanche 28 juin. Puis Les Saisons s’attellera à sa saison 2015-2016. Il y serait question du Requiem de Duruflé et du Pèlerinage de la Rose, de Robert Schumann.
Michel Grinand