AvantChœur.com

Le magazine en ligne du chant choral

AvantChœur.com

Chers Lecteurs,
Pendant près de trois ans, j'ai consacré toute mon énergie à la création et à l'animation de votre magazine choral Avantchoeur.com.
Bien qu'ayant pris la précaution de vous consulter pour fixer les tarifs d'abonnement, je n'ai pas reçu le soutien indispensable des abonnés pour financer le magazine et le faire vivre.
Par conséquent, les Editions Avantchoeur sont contraintes de cesser leur activité et c'est donc avec tristesse que je vous annonce l'arrêt de l'animation du magazine et de ses abonnements.
Je reste pourtant persuadé de l'importance pour les fédérations, les chefs de cœur et les choristes de disposer d'un média pour promouvoir le chant choral.
Je souhaite donc dire un grand merci à tous ceux qui ont apporté au magazine et aux Editions Avantchoeur leur support par des abonnements et des insertions publicitaires.

Michel Grinand
Rédacteur en Chef

 

Voir aussi la rubrique En bref

1 Zad écoutant WebZad Moultaka, auteur de « Tu n’as rien vu à Ougarit »

« Je cherche une musique antique ressurgie de la poussière »

 

Compositeur libanais passionné de musique ancienne et vivant en France, Zad Moultaka a été bouleversé par la destruction des sites archéologiques en Syrie. De là la création, avec Emmanuèle Dubost, d’un concert choral intitulé « Tu n’as rien vu à Ougarit » qui s’appuie sur des textes ougaritiques anciens et sur la reconstitution d’une musique rituelle pour réveiller les consciences.

 

Avantchoeur.com : Pourquoi avoir intitulé votre pièce pour chœur, contrebasse et percussions qui traite du drame syrien : « Tu n’as rien vu à Ougarit ». Est-ce un reproche aux Occidentaux ?
Zad Moultaka : Non, il s’agit plutôt d’un clin d’œil au film « Hiroshima, mon amour »,...

Visiteurs, abonnez-vous puis identifiez-vous pour lire le magazine ou 

Abonnés, lisez la suite...